Le conflit peut-il être bénéfique ?
0 7 minutes 1 mois

Bien que le terme « conflit » ait tendance à avoir des connotations négatives, toutes les situations conflictuelles ne découlent pas d’un conflit négatif.
En fait, certaines formes de conflit peuvent en fait avoir une issue positive. Cela se produit lorsque les parties en désaccord parviennent à une conclusion qui place chacune d’elles dans une meilleure position que celle où elles ont commencé. Ce serait connu comme un conflit constructif.

Par exemple, imaginez que deux membres de l’équipe sont engagés dans un conflit de tâches.

Une partie estime que la meilleure idée est de terminer la tâche le plus rapidement possible. L’autre est déterminé à fournir le meilleur résultat possible, quel que soit le temps que cela prendra.

Une situation comme celle-ci peut souvent conduire à un résultat où les deux peuvent découvrir une méthode de travail qui augmente l’efficacité et la qualité du travail. Sans conflit mijoté, ils peuvent également trouver une plus grande vitesse.

Cela ne se produit que par une communication ouverte et des discussions d’équipe efficaces.

Autrement dit, le résultat du désaccord est en fait une augmentation de l’efficacité de l’équipe.

L’importance de gérer les conflits d’équipe

Les conflits d’équipe ont un impact à la fois sur la santé émotionnelle et mentale et sur le bien-être des individus. Cela peut avoir de graves répercussions sur les coûts et la productivité.

Selon le Rapport mondial sur le capital humain du CPP, l’employé moyen passe 2,1 heures par semaine à gérer des conflits. Cela équivaut à une journée complète chaque mois, ou deux semaines et demie par an en perte de productivité.

Pour les seuls États-Unis, cela se traduit par 385 millions de journées de travail passées chaque année en raison de conflits sur le lieu de travail.

Au fur et à mesure que les conflits surviennent, ils peuvent avoir un impact émotionnel sur les employés, entraînant :

Absentéisme
Augmentation du stress
Anxiété
Moins d’engagement et de rotation des employés
Ces facteurs affectent finalement la productivité sur une longue période de temps.

Comment gérer les conflits dans une équipe ?

Alors, comment transformer un conflit d’équipe potentiellement préjudiciable en une base pour la créativité et la croissance de l’équipe ?

Voici une très bonne nouvelle : chacun de nous a la capacité d’influer sur ce résultat. Avec le bon état d’esprit, les bonnes compétences et le bon soutien, vous avez la possibilité de changer la dynamique des conflits d’équipe destructeurs. Avec la pratique, il y a aussi la possibilité de l’éviter complètement à l’avenir.

Voici sept façons de gérer les conflits de manière productive et de créer un changement positif :

1. Repérez les signes de conflit de groupe.

Apprenez à repérer les premiers signes de conflit et à y faire face au fur et à mesure qu’ils surviennent.

De nombreux individus et dirigeants ont tendance à être opposés aux conflits. Cependant, la résolution rapide des conflits empêche les problèmes de s’envenimer. Cela évite tout impact sur la productivité à long terme.

Apprendre à avoir des conversations difficiles au travail est essentiel pour pouvoir faire face à ces problèmes lorsqu’ils surviennent.

2. Parlez aux membres de l’équipe individuellement.

Ne prenez pas parti. Assumez l’intention positive des autres et apportez un état d’esprit de curiosité et de discussion.

Ouvrir des options de résolution par les membres de l’équipe, en les encourageant à découvrir un terrain d’entente.

3. Concentrez-vous sur les relations

Lorsque vous vous souviendrez que la relation avec vos collègues est la clé d’une collaboration et d’une productivité continues, il sera plus facile d’aborder les conflits simplement comme des discussions à entreprendre vers des objectifs et des résultats communs.

4. Créez un plan

La gestion des conflits d’équipe nécessite plus que la simple compréhension du point de vue de chacun. Cela nécessite que le chef d’équipe conçoive un plan pour résoudre le conflit, même si cela nécessite un compromis de la part des membres de votre équipe.

Laisser un conflit non résolu sur la table aura un impact négatif à long terme sur l’organisation. Vous pouvez à peu près garantir qu’un conflit similaire surviendra à l’avenir.

5. Suivi

Assurez-vous de suivre les personnes impliquées dans la situation de conflit. Vous remarquerez probablement une amélioration de la dynamique d’équipe une fois qu’un conflit a été résolu.

6. Investir dans le développement des compétences

Les compétences nécessaires pour naviguer et gérer efficacement les conflits peuvent être acquises par n’importe qui. Cela se fait souvent par le biais de programmes de formation et renforcé par un coaching en leadership.

Concentrez-vous sur le développement de la capacité de votre équipe à résoudre les conflits entre eux. Cela minimisera votre besoin d’intervenir à l’avenir.

7. Évitez-le en premier lieu

Une culture d’attente peut être un outil puissant pour soutenir des façons saines de gérer les conflits d’équipe, et de même empêcher les conflits de se produire. Une telle culture privilégie :

Rôles et responsabilités clairement définis
Cadres décisionnels clairement compris
Modélisation du leadership
Renforcement des compétences

La RH est le service le plus impacté à la création d’une entreprise, consultez notre site web gestion administrative  pour plus d’informations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.